Consortium

Le projet LobbyBot s’appuie sur un partenariat à forte complémentarité incluant :
• Un centre technique (CLARTE) conduisant des travaux de recherche et développement dans le domaine de la réalité mixte, spécialiste de l’intégration de simulations de réalité virtuelle, pour gérer la conception, le développement et la mise en œuvre d’un prototype industriel, ainsi que sa pré-industrialisation ;
• Un laboratoire de recherche spécialisé en robotique (CNRS/LS2N) pour traiter des problématiques de planification de trajectoire et de sécurité de fonctionnement ;
• Un laboratoire de recherche spécialisé en perception et interaction 3D (Inria/Hybrid) pour aborder les problématiques de techniques d’interaction et de simulation des propriétés haptiques d’un objet virtuel ;
• Un industriel (Renault SAS) apportant au projet un cas d’usage réel bénéficiant des travaux accomplis dans le projet.

 

Centre de recherche, d’étude et de transfert technologique, fondé en 1996 et situé à Laval, CLARTE est spécialisé dans les domaines de la Réalité Virtuelle et de la Réalité Augmentée. Très fortement impliqué dans les projets de recherche et développement en partenariat avec des entreprises et des laboratoires de recherche, CLARTE mène également des études en direct pour les grandes entreprises.
Rôle dans le projet : Le rôle de CLARTE dans le projet est double. Sa première mission consistera à en assurer le pilotage en veillant à ce que les objectifs tant administratifs que scientifiques soient atteints tout en coordonnant avec les responsables de lots les différents travaux entrepris. CLARTE établira également le lien avec l’ANR, prenant en particulier en charge la restitution des livrables et des rapports d’avancement du projet. Par ailleurs, CLARTE sera très impliqué dans la conception, le développement et la pré-industrialisation d’un prototype industriel intégrant les résultats scientifiques du projet. Les 20 ans d’expérience de CLARTE dans la réalisation de démonstrateurs mettant en œuvre des technologies de RV/RA sur des cas d’usage industriels seront garants de la qualité des résultats attendus.

 

Le Laboratoire des Sciences du Numérique de Nantes (LS2N) est une nouvelle Unité Mixte de Recherche (UMR 6004), créée le 1er janvier 2017. Il résulte de la fusion des laboratoires de recherche publics IRCCyN (Institut de Recherche en Communications et Cybernétique de Nantes), et LINA (Laboratoire d’Informatique Nantes Atlantique). Le LS2N est sous la tutelle de 4 organismes/établissements de recherche : le CNRS, l’Université de Nantes, l’Ecole Centrale de Nantes, et l’IMT Atlantique.
La recherche du LS2N est effectuée au sein de vingt-deux équipes de recherche, structurées autour de cinq grands champs scientifiques (ou pôles) :
• Signaux, Images, Ergonomie et Langues (SIEL) ;
• Sciences des Données et de la Décision (SDD) ;
• Science du Logiciel et des Systèmes Distribués (SLS) ;
• Conception et Conduite de Systèmes (CCS) ;
• Robotique, Procédés, Calcul (RPC).
L’effectif du LS2N s’élève à près de 450 personnes (dont 188 enseignants-chercheurs et chercheurs, 168 doctorants et post-doctorants), répartis sur 5 sites : Faculté des Sciences et Techniques de l’Université de Nantes (Michelet), École Centrale de Nantes (Petit Port), Polytech (La Chantrerie), IMT-Atlantique (La Chantrerie), IUT (Carquefou).
Rôle dans le projet : Le rôle du LS2N-Equipe Robotique et Vivant (REV) est d’apporter son expertise en robotique pour la planification des mouvements, le placement optimal de robots et l’intégration de cobots en milieu industriel. Pour cela, l’équipe LS2N-REV s’appuiera sur son expérience en robotique issue de ses nombreuses collaborations industrielles (Renault, Airbus, Tecnomatix/Siemens, BA System, etc.) ainsi que sur les travaux de K. Khalil, P. Chedmail et P. Wenger.

 

Inria est un établissement public à caractère scientifique et technologique placé sous la tutelle des ministères de la recherche et de l’industrie. Avec 8 centres de recherche répartis dans toute la France, Inria totalise près de 200 équipes de recherche, pour plus de 4000 publications scientifiques et 250 thèses soutenues chaque année.
Au sein d’Inria, l’équipe Hybrid est une équipe de recherche commune au centre de recherches Inria Rennes-Bretagne-Atlantique et à l’IRISA (UMR6074 associant l’ENS Rennes, l’Université de Rennes 1, l’INSA de Rennes et le CNRS). L’équipe Hybrid compte 25 personnes dont 10 doctorants et réunit de multiples compétences dans le domaine de la réalité virtuelle. Les thèmes de recherche de l’équipe incluent la modélisation et la simulation d’environnements virtuels complexes, la conception de techniques d’interaction multimodale (combinant interfaces visuelles et stéréoscopiques, interfaces tactiles et haptiques, et interfaces cerveau-ordinateur). Les différents domaines d’application visés sont l’industrie, la médecine, le multimédia et les jeux vidéo.
Rôle dans le projet : Le rôle d’Inria-Hybrid est principalement de concevoir les techniques d’interaction pour faciliter la manipulation des ICI et palier leurs limitations technologiques. Inria participera également à la spécification et à l’évaluation des technologies développées dans le projet. Pour cela, Inria-Hybrid pourra s’appuyer sur son expérience de plus de 15 ans dans le domaine de la conception et l’évaluation de métaphores et de retours sensoriels innovants, en particulier haptiques et pseudo-haptiques, pour l’interaction en environnements virtuels.

 

Renault est aujourd’hui un groupe automobile multimarque, ayant acquis une dimension mondiale par son Alliance avec Nissan, l’acquisition du constructeur roumain Dacia et la création de la société sud-coréenne Renault Samsung Motors. Son activité est organisée en deux branches : l’activité automobile et le financement des ventes. La branche automobile regroupe la conception, la fabrication et la commercialisation de véhicules particuliers et utilitaires. Le Groupe Renault accélère la révolution digitale au sein de l’entreprise via la transformation des métiers vers l’usage des systèmes numériques et de simulation. L’une des missions de la Direction Engineering Alliance – Test Digital (DEA-TD) est de développer des technologies immersives (simulateurs de conduite, visualisation immersive, réalité augmentée, etc.) et de les déployer dans les métiers de l’Ingénierie Véhicule RENAULT. La DEA-TD a dirigé et participé à un certain nombre de projets européens (Eureka : TRaCS, CARDS2, ULTIMATE, iVIMA, MOVES, ARI(VA)²; 5ème PCRD : Claresco…) et des projets nationaux (Valsid, Hybrisim, ADIH, VARI3, …) essentiellement dans les domaines de la simulation de conduite et du prototypage virtuel.
Rôle dans le projet : Renault mettra à disposition les compétences de la DEA-TD et de la Direction Ingénierie des Matériaux pour la réalisation du projet. L’apport de ces directions dans le projet est d’assurer l’interface avec les services concernés pour la définition des besoins (préconisation techniques et de formation), l’expertise des équipements de simulation, et la mise à disposition de ses moyens d’essais et de son personnel qualifié.